Galéries de photos

Au fil des années, j'ai accédé à de nombreuses photos numériques et physiques de Sébah&Joaillier qui fait part de ma famille. Mon objectif est de créer une collection numérique et de présenter ces beautés au public, à conserver pour l'avenir. Je ne vois aucun intérêt à les garder sur des étagères poussiéreuses.

 

La partie qui me préoccupe particulièrement est la période allant du début du partenariat jusqu'au décès de Joailler, c'est-à-dire entre 1885-1904. Il est possible de trouver des images de Pascal Sébah, Jean Pascal Sébah et Cosmi Sébah, mais j'ai essayé de donner l'importance à une période bien précise.

En raison de cette période fixe, le nombre de photographies de Sébah&Joaillier devient limité. À l’exception des portraits cabines et des tournages privées, on peut estimer que le nombre de variétés de photos existantes n’excède pas 1.500. Il y en a environ 1.300 dans ma collection numérique (Avril 2019).

Les tournages spéciales comme Abdülhamit et La Voie Ferrée de Bagdad, sur différents sujets, existent mais on peut estimer que le nombre est assez limité.

La quantité inestimable de portraits cabines est élevée en raison du service quotidien du magasin. Chaque famille peut en avoir plusieurs dans leurs anciens albums. Il y a environ 300 pièces dans ma collection numérique (Avril 2019).

J'ajoute de nouvelles photos tant que j’en trouve.

 

La majorité des photos sont albuminées et une petite partie est argentée. Les caractéristiques techniques de ces types d'impression peuvent être visualisées sur des vidéos sur internet.

Le fait que de nombreuses photographies datent des années 1880-1890 et imprimées sur du papier très fin rend les conditions de protection physique importantes. Surtout avec leur structure organique, les photos albuminées risquent de se détériorer avec le temps et on peut observer différentes formes d'usure.

Naturellement, pour les collectionneurs les vieilles photos albuminées ont une grande importance. Elles ont un aspect antique avec des grades de couleur sépia et elles deviennent rares avec une valeur croissante. A cette époque, ces photos intéressaient davantage les touristes. Il est possible d’en trouver certaines dans les collections et les musées en dehors de la Turquie.

A la même période, ces photographies ont été achetées par des imprimeries et utilisées dans la production de cartes postales. Certaines d’entre elles étaient colorées. Aujourd'hui, certaines peuvent être trouvées dans les éphéméras et les maisons d’enchères.

 

Dans les sous-menus, vous pouvez voir des photos sur différents sujets, cliquez sur une photo pour l'agrandir ou voir sur toute une page, vous pouvez aussi lire la description. Vous pouvez cliquer sur les coeurs pour les Likes ainsi que sur les flèches pour partager la page sur les médias sociaux.

 

Je souhaite que vous apprécierez ...

 

Fabrizio Casaretto - Novembre 2018

 

 

Selon la loi sur les œuvres intellectuelles et artistiques, le propriétaire de l'œuvre est la personne qui a créé l'œuvre et le propriétaire d’une photographie est principalement et simplement la personne qui l'a prise. La période de protection dure 70 ans après le décès du propriétaire. Si l'œuvre est rendue publique après le décès du propriétaire, la période de protection dure 70 ans après la date du décès.